Réservé aux abonnés

La réforme est reçue bien froidement

Doris Leuthard a présenté hier son grand projet de nouvelle loi sur les médias électroniques.
22 juin 2018, 00:01
/ Màj. le 22 juin 2018 à 00:01
Bundesraetin Doris Leuthard spricht mit Journalisten an einer Medienkonferenz ueber den Entwurf eines neuen Bundesgesetzes ueber elektronische Medien, am Donnerstag, 21. Juni 2018, im Medienzentrum Bundeshaus in Bern. (KEYSTONE/Anthony Anex) SCHWEIZ MK BUNDESRAT

C’est un projet très attendu qu’est venue présenter, hier, la conseillère fédérale Doris Leuthard, trois mois après la votation populaire sur l’initiative «No Billag». Evolution technologique oblige, la nouvelle loi sur les médias électroniques est appelée à succéder à la loi fédérale sur la radio et la télévision. Les réactions sont à la mesure de l’attente: la plupart des partis et des milieux affichent leur déception face au projet.

L’un des principaux changements est la mise en place d’une Commission des médias électroniques, indépendante de l’administration. Nommée par le Conseil fédéral, ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois