Réservé aux abonnés

L’armée gagne une manche

Faisant écho aux assauts de la droite, le Conseil fédéral veut durcir pour les militaires la possibilité de devenir civiliste.
16 nov. 2017, 01:15
/ Màj. le 16 nov. 2017 à 00:01
ARCHIV - ZUM ENTSCHEID DES BUNDESRATES UEBER DIE ZULASSUNG ZUM ZIVILDIENST, AM MITTWOCH, 15. NOVEMBER 2017, ERHALTEN SIE FOLGENDE THEMENBILDER ----- An alternative civilian service employee transports firewood for the Landschaftswerk Biel-Seeland, a social enterprise for sustainable services, whose tasks include the preservation of the cultural landscape, the natural habitats and biodiversity, pictured in Orpund in the Canton of Berne, Switzerland, on December 9, 2016. (KEYSTONE/Christian Beutler) 
 SCHWEIZ ZIVILDIENST UMWELT- UND NATURSCHUTZ

La pression de la droite du Conseil national a fini par payer. Le Conseil fédéral a consenti hier à durcir l’accès au service civil. Mais pas pour tout le monde: ce sont les jeunes ayant bouclé leur école de recrues qui sont visés.

Les mesures évoquées devront être inscrites dans un projet de révision de la loi sur le service civil, à soumettre par le Département fédéral de l’économie d’ici l’automne 2018. Avec, en arrière-fond, l’objectif de «garantir à long terme les effectifs de l’armée», face à la croissance considérable des entrées au service civil ces dernières années.

Nombre plancher de j...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois