L'alpiniste bernois Ueli Steck récupère son record de l'ascension de la face nord de l'Eiger

Durant quatre ans, il a dû laisser le record de l'ascension de "son" Eiger à un autre. Mais, mardi, Ueli Steck a pris sa revanche en battant de 5 minutes la marque établie en 2011 par Dani Arnold, sur la face nord. Son temps? 2 heures 22 minutes et 50 secondes...
18 nov. 2015, 12:05
/ Màj. le 18 nov. 2015 à 13:11
Le Bernois a récupéré son bien, ravi par Dani Arnold en 2011.

2 heures, 22 minutes et 50 secondes. C'est le temps qu'il a fallu à Ueli Steck pour gravir la face nord de l'Eiger, par la voie Heckmaier. A 39 ans, l'alpiniste de l'extrême bernois retrouve ainsi un record qu'il avait dû abandonner en 2011 à Dani Arnold, 31 ans et ses 2 h 28.

Le record d'Arnold en 2011:

Les deux hommes jouent au chat et à la souris avec les records. En mai dernier, Arnold avait battu le record de l'ascension du Cervin, en 1 h 46. Une marque détenue jusque là par un certain... Ueli Steck!

Mardi, chez lui, la "Swiss Machine" - c'est le petit nom d'Ueil Steck dans le milieu - a établi une nouvelle référence en escaladant la mythique montagne bernoise avec plus de 5 minutes d'avance sur Arnold. Soit une vitesse moyenne d'1,1 kilomètre par heure. Une performance dûment enregistrée sur le site movescount.com

 

 

Pour situer un peu l'exploit, le premier record a été établi en 1963 par le Valaisan Michel Darbellay en... deux jours! Au début des années 80, il fallait encore plus de 8 heures aux meilleurs spécialistes pour parvenir au sommet.

par Olivier Hugon