Genève: un avion fait demi-tour après avoir heurté un oiseau

Peu après son décollage de l'aéroport de Genève mardi matin, un avion a dû faire demi-tour après avoir aspiré un oiseau dans l'un de ses réacteurs.
07 août 2015, 14:04
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les collisions entre des oiseaux et des avions se produisent assez rarement à Genève.

Un avion opérant la liaison entre Genève et Olbia (I) a fait demi-tour peu après son décollage mardi matin de l'aéroport de Genève après qu'un oiseau a été aspiré par l'un de ses réacteurs. Un contrôle a été opéré au sol et l'appareil a pu repartir rapidement.

L'oiseau est passé au travers du réacteur sans causer de dommages aux ailettes des turbines, a indiqué le porte-parole de l'aéroport de Genève Bertrand Stämpfli, confirmant une information parue sur le site de "20 Minutes". L'avion a fait demi-tour par sécurité afin de vérifier que le réacteur n'avait pas été abîmé.

Les collisions entre des oiseaux et des avions se produisent assez rarement à Genève. "Nous en enregistrons environ 100 par année", a relevé M.Stämpfli. L'aéroport recourt à différentes techniques pour décourager les oiseaux à venir voler autour de la piste et à nicher dans les recoins de ses bâtiments.

"Nous utilisons des feux d'artifice, des lasers et des moyens acoustiques comme la diffusion de cris de détresse d'oiseaux", a expliqué M.Stämpfli. Une équipe d'employés procède aussi à des rondes lorsque la piste est ouverte et sa présence à un effet dissuasif sur les animaux.

Les oiseaux posent un réel danger au transport aérien. En tant qu'aéroport, "nous sommes responsables vis-à-vis de la loi", a noté M.Stämpfli. "Les chocs aviaires", comme ils sont appelés dans le milieu de l'aéronautique, engendrent pour l'ensemble des compagnies aériennes des dégâts de l'ordre du milliard d'euros chaque année.