Gaspillage alimentaire: lancement d'une campagne pour lutter contre les 2,8 millions de tonnes de déchets annuels

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, une campagne nationale a été lancée jeudi en Suisse, symbolisée par des «Food Ninjas». Les consommateurs pourront trouver des conseils simples et des connaissances pour éviter ce type de déchets.
28 nov. 2019, 12:27
/ Màj. le 28 nov. 2019 à 12:27
L'initiative a déjà publié six vidéos sur sa chaîne YouTube, en mode "Food Ninjas".

En Suisse, un tiers de toutes les denrées alimentaires comestibles est perdu. Chaque année, le gaspillage alimentaire s’élève ainsi à 2,8 millions de tonnes du champ à l’assiette. Une campagne «Save Food, Fight Wast» a été lancée jeudi dans toute la Suisse.

Sous l’égide de la Fondation Pusch, une large alliance réunissant la Confédération, des cantons, des communes, des entreprises et des associations, souhaite ainsi sensibiliser le grand public au problème du gaspillage alimentaire, a indiqué la fondation dans un communiqué. Le but de ces quelque 70 partenaires est de réduire la part des aliments comestibles dans les déchets de façon considérable.

 

 

Pour ce faire, l’initiative «Save food, fight waste», symbolisée par des «Food Ninjas», vise à fournir des conseils simples et des connaissances sur la manière d’éviter le gaspillage alimentaire au sein du propre champ d’action des consommateurs.

Le gaspillage alimentaire constitue un problème majeur en Suisse, soulignent-ils. Pas moins d’un tiers de toutes les denrées alimentaires est gaspillé à tous les stades de la chaîne alimentaire entre le champ et l’assiette. Selon les calculs de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV), une grande partie des déchets évitables sont produits par les ménages. Dans nos foyers, environ 90 kg de denrées alimentaires comestibles sont ainsi perdus par personne et par an.

Gaspillage de ressources

Qui dit gaspillage alimentaire dit aussi gaspillage des ressources qui ont servi à la production et à la distribution des denrées: terre, eau, énergie, carburant et d’autres biens tels que les engrais, les pesticides, les produits chimiques et les matériaux d’emballage. Les émissions qui en résultent nuisent au climat et entraînent une perte de biodiversité, alerte la Fondation Pusch.

Plus les denrées alimentaires sont perdues tard dans la chaîne de valeur, plus l’impact sur l’environnement est important. Ce gaspillage de denrées alimentaires aggrave les défis environnementaux, économiques et sociaux à l’échelle mondiale et est répréhensible d’un point de vue éthique.