Droit de vote féminin: le 16 mars ne sera pas férié

Déclarer le 16 mars jour férié pour célébrer l'anniversaire du droit de vote des femmes en Suisse coûterait trop cher selon le Conseil fédéral qui répond ainsi à une proposition de la conseillère nationale bernoise Aline Trede.
07 août 2015, 15:24
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
44392302.hr

Le 16 mars ne risque pas de devenir un jour férié national. La conseillère nationale Aline Trede (Verts/BE) voudrait ainsi célébrer le droit de vote des femmes. Pour le Conseil fédéral, l'opération coûterait trop cher.

Les Suisses ont accordé le droit de vote aux femmes au niveau national le 16 mars 1971. L'instauration d'un jour férié donnerait plus de poids à cet événement marquant et à l'égalité des sexes dans notre pays, selon Aline Trede.

L'extrême importance de ce vote peut être reconnue même sans cette mesure, fait valoir le gouvernement dans sa réponse publiée lundi. Aucun pays ne fête de journée de commémoration de l'instauration du suffrage féminin. Quant à la Journée internationale des femmes, le 8 mars, elle n'est fériée que dans certains Etats.

A part le 1er août, la désignation des jours fériés relève de la compétence des cantons. Un jour chômé de plus, représenterait une hausse de 0,4 point de pourcentage des charges salariales, poursuit le Conseil fédéral. Selon lui, dans un contexte économique difficile, il est indéfendable d'accroître le coût du travail en Suisse, qui un des plus élevés au monde.