Des milliers de manifestants font pression pour le climat dans les rues de Suisse

A Berne, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées sur la Place fédérale ce vendredi. D’autres manifestations étaient prévues dans l’après-midi et en début de soirée, notamment à Bâle, Bellinzone, Bienne et Genève.
22 oct. 2021, 15:23
/ Màj. le 22 oct. 2021 à 16:50
Avec ces manifestations, le mouvement international veut accroître la pression sur les gouvernements pour qu'ils "agissent enfin" et prennent les mesures nécessaires pour atteindre les objectifs climatiques.

A environ une semaine du début de la conférence mondiale COP26 de Glasgow, le mouvement de la grève du climat est descendu dans les rues de Suisse vendredi. A Berne, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées sur la Place fédérale dans l’après-midi.

Avec ces manifestations, le mouvement international veut accroître la pression sur les gouvernements pour qu’ils «agissent enfin» et prennent les mesures nécessaires pour atteindre les objectifs climatiques. Cet été, les effets de la crise climatique sont devenus beaucoup plus visibles avec les inondations et les feux de forêt.



Différents groupes locaux ont afflué à Berne depuis plusieurs communes avoisinantes. En début d’après-midi, plusieurs milliers de manifestants étaient rassemblés sur la Place fédérale. Sur place et dans les discours, les militants ont exigé des mesures sociales et de protection du climat.

D’autres manifestations étaient prévues dans l’après-midi et en début de soirée, notamment à Bâle, Bellinzone, Bienne et Genève.

Objectif éloigné

La 26e conférence de l’ONU sur les changements climatiques débute le 31 octobre à Glasgow, en Ecosse. La communauté internationale est critiquée pour son manque de résultats en matière de protection du climat. Selon les experts, l’objectif fixé conjointement en 2015 de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré reste très éloigné.

Le mouvement de la grève du climat attend de la Suisse qu’elle réduise rapidement ses émissions au niveau national et que le Conseil fédéral s’engage pour des mesures ambitieuses à l’échelon international.