Coronavirus: dans les EMS, le personnel soignant qui ne veut pas se faire vacciner inquiète Berset

Dans la presse lémanique ce samedi matin, le ministre de la santé Alain Berset s’est dit préoccupé par le taux de personnes âgées non vaccinées, mais plus encore par le personnel des homes ou soins à domicile qui refuse l’injection.
03 juil. 2021, 10:35
/ Màj. le 03 juil. 2021 à 10:35
Si les employés ne veulent pas être vaccinés, ils doivent au moins subir un test de dépistage une fois par semaine, estime Alain Berset.

Alors que le variant Delta se propage, 20% des plus de 80 ans ne sont pas vaccinés, s’inquiète Alain Berset. Dans d’autres groupes vulnérables, trop de personnes ne veulent pas être vaccinées, ajoute le ministre de la santé.

«Dans les maisons de retraite, nous avons un problème plus grave», poursuit Alain Berset dans une interview publiée samedi par la NZZ . Il semble qu’une partie considérable du personnel des EMS ou même de l’organisation pour les soins à domicile Spitex ne veuille pas se faire vacciner, note-t-il. «Cela met en danger les personnes âgées. Cela ne devrait pas être autorisé».

Il faut à tout prix éviter une nouvelle vague d’infections dans les foyers.
Alain Berset, ministre de la santé

Tout ne s’est pas bien passé ces derniers mois dans les foyers pour personnes âgées, ajoute le conseiller fédéral socialiste. Ceux qui sont bien organisés n’ont enregistré aucun cas de Covid-19, mais, dans d’autres, près de la moitié des résidents sont morts, précise-t-il.

Les raisons de ces différences ne sont pas toujours claires, relève le Fribourgeois. «Cela doit être analysé». Le ministre appelle les exploitants des EMS à prendre des mesures. Si les employés ne veulent pas être vaccinés, ils doivent au moins subir un test de dépistage une fois par semaine, estime-t-il.

«Toute autre attitude serait irresponsable», lâche M. Berset. La Confédération va discuter de ce problème avec les directions des EMS et de Spitex, ainsi qu’avec les cantons. «Il faut à tout prix éviter une nouvelle vague d’infections dans les foyers».