Réservé aux abonnés

Contrôles d’abstinence trop chers, selon Monsieur Prix

07 juil. 2017, 00:52
/ Màj. le 07 juil. 2017 à 00:01

Reprendre le volant après avoir été pincé pour conduite en état d’ivresse peut coûter cher. Les tests d’abstinence, obligatoires pour les cas les plus graves, sont dispendieux, dévoile le surveillant des prix. L’obligation de prouver sa capacité à conduire pour les conducteurs ayant des problèmes supposés d’alcoolisme au volant date du 1er juillet 2014. Les tests comportent entre autres des analyses capillaires et ne peuvent être réalisés que dans sept instituts médico-légaux de Suisse.

A charge de l’intéressé, les coûts pour le justificatif d’abstinence tournent autour de 5...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois