Réservé aux abonnés 13

"Ça n'a pas duré dix secondes"

Cinquante ans après la catastrophe, Ilario Bagnariol se souvient.
08 sept. 2015, 17:01
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_9393831.jpg

"J'étais sur mon bulldozer, au pied du glacier de l'Allalin, au-dessus des baraquements du chantier", raconte Ilario Bagnariol. "J'étais occupé à mettre à l'écart des voies d'accès de gros blocs de rochers qui étaient ensuite dynamités. Je n'entendais rien, à cause du bruit de mon engin. Soudain, mon chef a lancé un caillou contre mon engin pour me prévenir de quelque chose. J'ai vu des blocs se détacher du glacier. Je n'ai pas eu peur - personne n'avait peur car ça se produisait souvent. Puis la coulée est arrivée. C'était comme si le glacier s'était tout à coup creusé. La glace fonçait dro...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois