Au tour de députés fribourgeois de demander l'arrêt de Mühleberg

Seize députés fribourgeois veulent que le gouvernement cantonal intervienne pour demander la mise hors service de la centrale nucléaire de Mühleberg. Ils ont exprimé leur volonté au moyen d'un mandat auquel le Conseil d'Etat doit répondre et sur lequel le Grand Conseil sera appelé à trancher.
02 août 2015, 19:52
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Le gouvernement cantonal est invité à s'adresser au Conseil fédéral afin de défendre les intérêts de la population fribourgeoise, indique le mandat rendu public par la Chancellerie d'Etat. Les députés signataires demandent au gouvernement de soutenir les requêtes défendues dans une procédure juridique par des habitants demeurant à moins de 20 km de la centrale.

Le 22 mars, 113 recourants, dont neuf Fribourgeois, à l'autorisation d'exploitation illimitée de la centrale de Mühleberg ont déposé une demande de suppression de cette autorisation auprès du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC). De plus, ils demandent, par précaution, l'arrêt immédiat de la centrale.

Le gouvernement fribourgeois a cinq mois pour répondre au mandat.  Pour mémoire, cet instrument parlementaire vise à obliger le Conseil  d'Etat à prendre des mesures dans un domaine relevant de sa seule  compétence. /ats