Alzheimer: le nombre de cas pourrait doubler en Suisse d’ici 2050

Près de 315’400 personnes pourraient être atteintes en Suisse de la maladie ou d’une autre forme de démence d’ici 30 ans. La présidente d’Alzheimer Suisse a rappelé l’importance des mesures préventives.
29 avr. 2021, 07:17
/ Màj. le 29 avr. 2021 à 07:17
Le diagnostic est la clé de l'accès aux prestations d'aide et à la thérapie la plus appropriée.

Quelque 144’300 personnes sont atteintes de la maladie ou d’autres formes de démence en Suisse. Avec plus de 30’900 nouveaux cas recensés chaque année, ce nombre pourrait plus que doubler d’ici 2050 pour atteindre 315’400 personnes touchées.

Cette évolution «représente un défi pour nos politiques publiques, aussi bien la politique sociale que l’organisation et le financement de notre système de santé», avertit Catherine Gasser, présidente centrale d’Alzheimer Suisse, citée dans un communiqué.

Cette évolution représente un défi pour nos politiques publiques.
Catherine Gasser, présidente centrale d’Alzheimer Suisse

En 2019, les démences ont engendré un coût total de 11,8 milliards de francs en Suisse, dont 6,3 milliards à la charge du système de santé, avertissent Alzheimer Suisse et Santé publique Suisse, à l’occasion de la première Conférence nationale sur la démence, organisée en ligne jeudi.

Thème central: la prévention. Etant donné qu’il n’existe toujours pas de traitement efficace contre cette maladie, les mesures préventives sont d’une importance cruciale, soulignent les deux organisations.