Aides aux médias: Simonetta Sommaruga défend le paquet de 151 millions

Les Suisses se prononceront le 13 février prochain sur un train de mesures en faveur des médias. Pour la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, il est indispensable de voter oui pour éviter la disparition de nouveaux journaux, l’affaiblissement de radios locales et assurer une couverture médiatique dans certaines régions.
02 déc. 2021, 13:42
/ Màj. le 06 janv. 2022 à 13:10
Bundesraetin Simonetta Sommaruga spricht waehrend der Bundesratspressekonferenz ueber den alpenquerenden Gueterverkehr - der Bundesrat will die Verlagerung auf die Schiene weiter staerken, am Donnerstag, 25. November 2021, in Bern. (KEYSTONE/Marcel Bieri)

Sous pression financièrement, les médias suisses doivent être soutenus davantage. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a défendu jeudi un paquet permettant une hausse des aides de 151 millions de francs par année, afin de garantir la diversité médiatique.

«Le projet vise à ce que la population profite dans toutes les régions du pays d’une couverture médiatique diversifiée», a souligné la ministre de la communication en présentant le train de mesures en faveur des médias adopté en juin dernier par le Parlement. Attaqué par un référendum, le paquet sera soumis en votation le 13 février prochain.



Ces vingt dernières années, les recettes publicitaires des médias suisses ont chuté d’environ 40%, a rappelé Simonetta Sommaruga, selon la version écrite de son intervention. Une somme qui est largement tombée dans l’escarcelle des géants de l’internet comme Google ou Facebook.

Journaux à la trappe

En outre, les ventes d’abonnements ont fortement reculé en raison du recul de l’audience des journaux. Une tendance qui n’est pas compensée par les recettes des abonnements numériques, moins chers, d’autant plus que les internautes restent réticents à payer pour les contenus. Quelque 70 journaux sont passés à la trappe en quelques années.

Sans le paquet en faveur des médias, il y a le risque que certaines régions ne soient plus couvertes par des sites d’informations.
Simonetta Sommaruga, conseillère fédérale

«Sans le paquet en faveur des médias, il y a le risque que d’autres journaux disparaissent, que les radios locales soient affaiblies et que certaines régions ne soient plus couvertes par des sites d’informations: pour la population des régions concernées, ce serait une grande perte», a averti la conseillère fédérale.