Réservé aux abonnés

Roland-Garros réussit sa première mue

Les installations du tournoi parisien sont en pleine rénovation. Les transformations semblent séduire le public et les joueurs. Le nouveau court Simonne-Mathieu en particulier.
29 mai 2019, 00:01
/ Màj. le 29 mai 2019 à 00:01
DATA_ART_12876913

Le tant attendu toit rétractable sur le court Philippe-Chatrier ne sera certes disponible qu’en 2020. Mais la première phase de la mue de Roland-Garros, dont le budget total est de quelque 380 millions d’euros, peut déjà être considérée comme une réussite.

Cette édition 2019 offre un supplément de confort non négligeable pour l’exigeant public parisien, qui se sentait de plus en plus à l’étroit dans les allées du complexe de la Porte d’Auteuil. Les claustrophobes pe...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois