Réservé aux abonnés

Roger Federer: «La première fois, j’avais les mains froides»

Roger Federer affronte en huitième de finale l’Italien Matteo Berrettini qui, comme Lucas Pouille samedi, va découvrir le court central de Wimbledon ce lundi soir. Le Bâlois se souvient de son premier match.
07 juil. 2019, 16:45
/ Màj. le 07 juil. 2019 à 17:22
Depuis son premier match en 2001 sur le court central de Wimbledon, Roger Federer est devenu un habitué de cette enceinte.

Pierre Salinas, Londres

Chargé d’histoire, il est un court pas comme les autres qu’un toit, inauguré en mai 2009, n’a pas réussi à dénaturer, au contraire. Bombardé en 1940, il a connu la guerre mais seuls 1200 sièges sont tombés au combat. Ici, Björn Borg et John McEnroe ont disputé un «tie-break» d’anthologie et Roger Federer (ATP 3), qui le qualifie de «mythique», a remporté huit de ses vingt titres du Grand Chelem.

Pouvant abriter 15’000 spectateurs tous pl...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois