Paris-Bercy: Federer en demi-finale

Roger Federer s'est imposé contre Del Potro en quart de finale des Masters 1000 de Paris-Bercy. 6-3 4-6 6-3
07 août 2015, 11:58
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
190403049

Masters 1000 de Paris-Bercy. Quart de finale. Roger Federer (S/5) bat Juan Martin Del Potro (Arg/4) 6-3 4-6 6-3. En demi-finale face à Novak Djokovic (Ser/2)

Cette victoire est synonyme de retour parmi l'élite. Le Bâlois n'avait plus battu de joueur du top 10 mondial depuis le mois de janvier et un succès face à Jo-Wilfried Tsonga à l'Open d'Australie. Depuis, il avait toujours perdu contre la crème de la crème, essuyant sa septième défaite consécutive dimanche dernier en finale à Bâle contre ce même Del Potro.

Il n'est donc pas exagéré de parler de renaissance pour l'homme aux 17 titres du Grand Chelem. Un retour au premier plan esquissé la semaine passée aux Swiss Indoors et qui s'est concrétisé à Bercy. Déjà à l'aise au début de sa semaine parisienne, il est encore monté en puissance face à Del Potro. Hormis un petit coup de mou en fin de deuxième set (break à 4-5), il a évolué à un excellent niveau, quasiment comme à ses plus belles heures. Très alerte, offensif, solide sur son engagement et en fond de court, ce Federer-là n'avait décidément rien à voir avec celui qui a péniblement traversé la majeure partie de la saison.

"Après une année difficile, cela fait vraiment du bien de battre à nouveau l'un des meilleurs joueurs du monde", a-t-il commenté. "Je me sens frais physiquement et, sur le plan de la confiance, l'enchaînement des matches et des victoires m'a fait beaucoup de bien. Contre Del Potro, j'ai ainsi réussi à rester calme au début du troisième set, ce qui n'avait pas été le cas dimanche en finale à Bâle", a-t-il remarqué.

Le no 6 mondial passera un test encore plus relevé samedi à Bercy, où il affrontera pour la 30e fois de sa carrière Novak Djokovic. Le Bâlois mène 16-13 dans leurs confrontations, mais c'est le Serbe qui avait remporté leur dernier duel, il y a quasiment une année en finale du Masters de Londres.