Geneva Open: David Ferrer affrontera Marin Cilic en demi-finale

Grand match de tennis en perspective à Genève. Marin Cilic (ATP 11) affrontera David Ferrer (ATP 12) en demi-finale du Geneva Open.
19 mai 2016, 18:25
/ Màj. le 19 mai 2016 à 18:33
David Ferrer devra se battre pour remporter la demi-finale face à Marin Cilic, qui le devance d'un rang au classement ATP.

Deux finalistes de Grand Chelem seront opposés vendredi au Geneva Open. Le vainqueur de l'US Open 2014 Marin Cilic (ATP 11) défiera le finaliste de Roland-Garros 2013 David Ferrer (ATP 12) dans une demi-finale du bas du tableau qui promet.

Marin Cilic (27 ans) s'est qualifié en dominant le solide gaucher argentin Federico Delbonis (ATP 33) 6-4 6-3. Au repos forcé au cours des cinq semaines précédentes en raison d'un problème de genou, le Croate était particulièrement satisfait de sa performance. "Federico est un très bon joueur, surtout sur terre battue", a expliqué la tête de série no 3 du tableau, qui se réjouissait de pouvoir se mesurer à David Ferrer même s'il est mené 1-4 dans leur face-à-face.

"Le fait d'affronter David sur terre battue constitue un superbe défi, d'autant plus à quelques jours de Roland-Garros. J'aurai toutes mes chances si j'évolue dans le même registre que jeudi", a assuré le protégé de Goran Ivanisevic, qui n'a pas l'intention de calculer ses efforts en cette fin de semaine: "Je suis frais, et suis donc prêt à enchaîner les matches ici."

Vainqueur 6-2 6-2 de son compatriote Guillermo Garcia-Lopez (ATP 55) en quart, David Ferrer (34 ans) se retrouve quasiment dans la même situation. Le Valencien a manqué les deux premiers tournois qu'il prévoyait de jouer sur terre battue (Monte-Carlo et Barcelone) en raison d'une blessure à un mollet. Sorti ensuite dès le 3e tour tant à Madrid qu'à Rome, il a lui aussi besoin de victoires. "Je ne pense pas à Roland-Garros. Je suis en demi-finale d'un tournoi ATP, et je vais jouer le coup à fond", a-t-il lâché.

David Ferrer s'est en tout cas pleinement rassuré après son entrée en matière hésitante de la veille, lui qui était mené 3-6 2-3 par Denis Istomin (ATP 64) mercredi au 2e tour lorsque l'Ouzbèke jeta l'éponge. "J'ai eu de la chance mercredi. J'ai su en profiter pour disputer un bien meilleur match face à Guillermo", a expliqué la tête de série no 3 du tableau, qui s'attend à un match difficile face à Marin Cilic. "Je n'aurai aucune chance si je ne joue pas de manière agressive avec mon coup droit", a glissé David Ferrer.