Affaire Wawrinka-Kyrgios: Kokkinakis fâché d'être impliqué par son compatriote

Nick Kyrgios se retrouve de plus en plus seul après son dérapage face à Stan Wawrinka. C'est au tour du principal intéressé, Kokkinakis, de tirer les oreilles de son compatriote mal éduqué.
25 août 2015, 16:18
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Thanasi Kokkinakis jouit d'une bonne réputation dans le monde du tennis, contrairement à Kyrgios.

On replace le décor: la semaine dernière, Nick Kyrgios, l'enfant terrible du tennis australien défraie la chronique en insultant Stan Wawrinka. En plein match, il révèle au Vaudois : "je suis désolé de te le dire, mais Kokkinakis a b....é sa copine."

La copine en question, c'est Donna Vekic, une jeune et jolie joueuse croate et le Kokkinakis concerné, c'est un autre espoir du tennis australien. 

Depuis, Kyrgios a reçu une amende de 10'000 dollars. Et les deux "potes" ont eu le temps de se parler. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cet épisode n'a pas plu au plus jeune des deux, Thanasi Kokkinakis, 19 ans, qui ne s'est pas gêné de dire ce qu'il pensait à son aîné.

Selon la chaîne australienne ABC, Kyrgios s'est excusé. "Mais il a fait faux sur toute la ligne", insiste Kokkinakis, qui assure avoir passé quelques mauvaises nuits depuis cet épisode fâcheux. Sur Fox Sports, il affirme que tout est en ordre avec Donna Vekic et Wawrinka, mais qu'il a été très clair avec son "ami". "Il n'a pas le droit de faire ça. S'il a un problème, qu'il règle ça en privé."

Le jeune Australien, impliqué bien malgré lui dans ce tourbillon médiatique, a été pris à parti par son adversaire Ryan Harrison, dimanche, lors des qualifications du tournoi de Cincinnati. L'Américain aurait remis cette affaire sur le tapis à la fin du match et ça n'a pas plus à Kokkinakis.

Il raconte qu'il était en train de regarder le fameux match de Montréal entre Kyrgios et Wawrinka sur son ordinateur et, tout à coup, son téléphone s'est mis à sonner comme un fou. Comme beaucoup, il n'avait pas entendu le contenu des propos de son compatriote. "Je n'ai pas compris ce qui se passait. C'est quand j'ai reçu un tweet de Fox Sports que j'ai compris. Il n'aurait pas dû dire ça. Mais bon, c'est arrivé et il faut qu'on avance maintenant." 

Et tout ça se règlera peut-être sur le court. Si les deux hommes passent leur premier tour à Cincinnati, ils se retrouveront face-à-face au deuxième tour.