Ski alpin: Ramon Zenhäusern termine 5e du slalom de Chamonix, Daniel Yule éliminé

En tête de la première manche, Daniel Yule a enfourché lors de la seconde manche du slalom de Chamonix, remporté par le Français Clément Noël. Ramon Zenhäusern, meilleur Suisse de la journée, termine à la 5e place.
08 févr. 2020, 13:50
/ Màj. le 08 févr. 2020 à 14:06
Ramon Zenhäusern est le meilleur Suisse de la journée.

Clément Noël a remporté le slalom de Chamonix. Le Vosgien a devancé l’étonnant Norvégien Timon Haugan et le jeune Autrichien Adrian Pertl, alors que Daniel Yule a tout perdu en 2e manche.

Maudits piquets! Alors qu’il était en tête de la première manche, le Valaisan a enfourché au début du deuxième parcours dans un enchaînement qui a causé pas mal de problèmes aux autres concurrents.

Et alors que certains ont pour habitude de sortir en voulant trop en faire, le skieur du Val Ferret est un métronome. Au cours de ses vingt derniers slaloms, l’athlète d’Orsières n’est sorti…qu’une fois. C’était l’an dernier à Are lors des Championnats du monde. Sur une Verte des Houches orientée au nord mais avec un soleil présent par endroits, le Valaisan a semblé emprunté au moment d’attaquer ce passage-clé.

 

 

Rageant, surtout que Daniel Yule possédait une chance en or de revenir sur Henrik Kristoffersen à la première place de la discipline. Malheureusement, les deux hommes font un zéro pointé et c’est le troisième larron, Clément Noël, qui profite de ces défaillances. Avec cette victoire, le skieur tricolore engrange 100 points et revient à deux longueurs du Norvégien. Daniel Yule compte pour sa part toujours 57 unités de retard.

Au lieu d’une cinquième victoire pour Yule, voici un sixième succès pour Clément Noël. Le Français égale le Valaisan avec sa troisième victoire de la saison après Zagreb et Wengen.

Pas de changement au général

Alors qu’il avait pris l’habitude de tutoyer les sommets, Ramon Zenhäusern marque un peu le pas. Mais le Haut-Valaisan fait toujours partie des meilleurs de la discipline en terminant à la 5e place. Légère déception pour Loïc Meillard, magnifique 2e du géant de Garmisch et finalement 13e au pied du Mont-Blanc. Dernier Suisse qualifié pour la deuxième manche, Reto Schmidiger a pris un bon 15e rang.

Les autres Suisses ont raté leur course. Tanguy Nef a manqué la qualification en se classant 36e de la première manche à 2''51. Sandro Simonet a pris le 47e rang, tandis que Luca Aerni et Marc Rochat ont connu l’élimination.

Quant au combat entre Alexis Pinturault et Henrik Kristoffersen pour le général de la Coupe du monde, il a tourné court. Le Tricolore s’est sorti en deuxième manche, alors que le Norvégien a été éliminé sur le tracé initial. Ces éliminations font les affaires d’Alexander Aamodt Kilde qui sera de la fête dimanche à l’occasion du géant parallèle.