Ski alpin - Mondiaux d'Are: médaille de bronze en Super-G pour Corinne Suter, Mikaela Shiffrin en or

Corinne Suter lance de la meilleure des manières la campagne suisse lors des Championnats du monde d'Are, en Suède. La Schwytzoise décroche une magnifique médaille de bronze, à 5 centièmes du titre mondial remporté par l'inévitable Américaine Mikaela Shiffrin.
05 févr. 2019, 13:44
/ Màj. le 06 févr. 2019 à 12:22
Très régulière cette saison, Corinne Suter a été la meilleure Suissesse dans ce Super-G des Mondiaux d'Are.

Mikaela Shiffrin a commencé sa moisson de médailles à Are de la plus belle des façons en décrochant le titre mondial du Super-G. L'Américaine a devancé de 0''02 Sofia Goggia et de 0''05 la Schwytzoise Corinne Suter.

 

 

Ce Super-G a été le théâtre d'une bataille au centième entre les meilleures spécialistes. Et à ce petit jeu, c'est Mikaela Shiffrin qui s'en est le mieux sortie. Comme souvent. L'expression de surprise sur le visage de l'Américaine en voyant du vert valait tous les discours. La technicienne de Vail pensait certainement que sa faute à quelques secondes de la fin serait rédhibitoire. Eh bien non. Toujours féline en fin de manche, la fille aux 56 succès en Coupe du monde est parvenue à conserver 0''02 de bonus sur Sofia Goggia pour décrocher son quatrième titre mondial après les trois en slaloms acquis depuis 2013. De retour la semaine dernière à Garmisch, la championne olympique de descente sait vraiment se sublimer dans les grands rendez-vous.

 

 

Départ idéal

La délégation suisse commence fort bien ces Mondiaux grâce à Corinne Suter, brillante médaillée de bronze à un souffle de la victoire. La Schwytzoise de 24 ans, jamais sur le podium en Coupe du monde, a profité de sa bonne forme actuelle (4e et 6e à Garmisch). Et puis c'est une jolie revanche pour une athlète qui a été victime l'été passé d'un empoisonnement du sang et qui aurait pu risquer l'amputation d'un pied si le souci n'avait pas été détecté suffisamment tôt. Corinne Suter peut en outre nourrir quelques regrets vu qu'elle avait 0''03 d'avance sur Sofia Goggia au dernier temps intermédiaire.

 

 

Lara Gut-Behrami 9e, Lindsey Vonn chute

Lara Gut-Behrami n'a pas commis d'erreurs majeures sur un parcours tracé par l'entraîneur des Suissesses Roland Platzer, mais la Tessinoise n'a pas placé son ski de manière optimale en entrée de courbe. La relative facilité du parcours n'a clairement pas aidé la cause de la skieuse de Comano, qui plus est sur une piste raccourcie en raison du vent qui soufflait très fort au sommet de la pente. Elle termine 9e à 0''48 de Shiffrin.

"Il y avait un peu d'espace entre les portes, surtout en haut, a expliqué la Tessinoise au micro de la RTS. Je n'ai pas réussi à accélérer mon ski, c'était sans doute joli à voir, mais ça manquait de rythme. Je n'ai pas fait de fautes, j'aurais juste dû prendre des lignes pour pouvoir produire de la vitesse. Si je regarde combien de temps il me manque pour être sur le podium? Non, aux Mondiaux, seules les médailles comptent."

Les deux autres Suissesses engagées ont connu des destins différents. Wendy Holdener a terminé 14e à 1''10, alors que Jasmine Flury, désavantagée par son dossard 1, n'a pas pu aller jusqu'au deuxième temps intermédiaire à cause d'une faute de trajectoire.

Pour son avant-dernière course en carrière, Lindsey Vonn a donné des sueurs froides à ses supporters. L'Américaine est entrée de manière trop directe dans une courbe en percutant une porte sur une bosse et la "Speed Queen" aux 82 victoires en Coupe du monde

par Olivier Hugon