Malgré le Covid-19, la relève du Giron jurassien fait le plein dans le canton de Neuchâtel

Le ski de fond a le vent en poupe chez les jeunes Neuchâtelois. Ainsi, la finale des Storio nordix games n’avait jamais accueilli autant d’enfants en âge de scolarité. Le nombre de nouveaux membres est également en augmentation.
02 avr. 2021, 17:54
/ Màj. le 02 avr. 2021 à 17:54
Le Giron jurassien a accueilli 134 enfants à La Vue-des-Alpes à la mi-mars. Un record

Le ski de fond plaît aux jeunes skieuses et skieurs du canton de Neuchâtel. Malgré la pandémie de Covid-19, jamais autant d’enfants en âge de scolarité n’ont pris part aux Storio nordix games. Le 17 mars dernier, 134 d’entre eux ont enfilé leurs skis pour la finale organisée à La Vue-des-Alpes, indique le Giron jurassien à l’heure du bilan.

Cet événement, regroupant habituellement plusieurs courses, a dû être annulé en décembre par le Giron jurassien en raison de la pandémie. A la place, quatre entraînements ont été organisés en mars dès la levée des restrictions pour les enfants.

A lire aussi: Le Giron Jurassien revoit son calendrier

Augmentation des membres

«La diffusion d’entraînements pour les ski-clubs a permis une certaine animation dans le cadre des entraînements autorisés», explique Christophe Pittier, membre du comité du Giron Jurassien. «L’objectif était d’amener des exercices pédagogiques pour que les plus jeunes puissent progresser sur des skis de fond malgré l’absence de manifestation durant l’hiver.»

La «finale» organisé à mi-mars a regroupé six postes. Un labyrinthe, un gymkhana, sorte de parcours d’obstacles et un slalom étaient notamment proposés. Ainsi, l’édition fait mieux que les dernières finales. Le précédent record datait de 2019 avec 122 skieurs en herbe inscrits. La saison passée, 86 enfants s’étaient présentés.

Autre signe encourageant, le nombre de nouveaux membres. Les ski-clubs de la Brévine (25 enfants supplémentaires), de la Vue-des-Alpes (+11) et de Saignelégier (+20) enregistrent tous une augmentation de fréquentation, selon des chiffres transmis par le Giron.

Les enfants en âge de scolarité avaient six postes à disposition à La Vue-des-Alpes. Photo: Matthias Vauthier

par Loïc Marchand