Réservé aux abonnés

Quand une blessure mène Aline Tavernier sur le toit du monde

La Neuchâteloise d’adoption a décidé de réduire la voilure en course à pied en raison de douleurs au fémur. C’est en retournant à ses premières amours, à la natation, que la sportive a découvert le swimrun. Une discipline dans laquelle elle excelle.
16 oct. 2021, 05:30 / Màj. le 16 oct. 2021 à 05:30
Aline Tavernier, avec en fond son terrain d’entraînement favori: le lac de Neuchâtel.

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an