Réservé aux abonnés

Le Qatar a quatre ans pour sortir la tête du sable

Parmi les plus petites nations du ballon rond, l’Emirat prépare sa Coupe du monde en affrontant la Suisse en match amical ce soir à Lugano (19h).
14 nov. 2018, 00:01
/ Màj. le 14 nov. 2018 à 00:01
The Aspire Sports Academy, the world's biggest covered sports dome was inaugurated in Doha, Qatar on Thursday, 17 November 2005. Many internationally renowned sports personalities like football legends Pele, Maradona and Beckenbauer attended the opening ceremony.  EPA/STR QATAR ASPIRE ACADEMY OPENING

Le décompte est lancé. Dans quatre ans, pratiquement jour pour jour, les yeux du monde entier se braqueront sur le Qatar, pays organisateur de la prochaine Coupe du monde. Du 21 novembre au 18 décembre 2022, 32 voire 48 équipes – la décision devrait tomber en mars prochain – envahiront le désert et les douze stades climatisés du petit Emirat. Parmi elles, la Suisse, peut-être, si elle parvient à se qualifier pour un cinquième Mondial d’affilée.

Adversaire en match amical de Shaqiri et Cie ce soir à Lugano (19h), le Qatar sera lui pour sûr au rendez-vous de par son statut de ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois