Football – Ligue des champions: Chelsea et le Bayern passent aussi

Les deux derniers huitièmes de finale de la Ligue des champions ont vu les favoris passer sans problème. Chelsea et le Bayern Munich ont en effet composté leur billet pour les quarts de finale. En Bavière, la neige s’est invitée par moments.
17 mars 2021, 23:11
/ Màj. le 18 mars 2021 à 00:14
Eric Maxim Choupo-Moting (en rouge) a trouvé le chemin des filets.

Comme la veille, les deux derniers huitièmes de finale de la Ligue des champions ont vu les favoris passer sans problème. Chelsea et le Bayern Munich ont ainsi composté leur billet pour les quarts de finale.

A lire aussi : Football – Ligue des champions: Manchester City et Real Madrid se qualifient

Tous deux avaient déjà pris une sérieuse option en s’imposant à l’aller. Les Londoniens, qui avaient gagné 1-0 à Madrid contre l’Atlético, l’ont emporté 2-0 à Stamford Bridge. Quant au Bayern Munich, tenant du trophée, il a encore battu la Lazio 2-1 après son succès 4-1 en Italie.

Werner bien imprécis

L’Atlético, comme déjà à l’aller, n’est jamais parvenu à bousculer les Londoniens, ni à poser son jeu. Certes, en première mi-temps, les Colchoneros auraient pu bénéficier d’un penalty, mais pour le reste ils n’ont pas montré grand-chose justifiant leur statut d’équipe européenne de pointe difficile à manœuvrer.

Chelsea a marqué à la 34e par le Marocain Ziyech, sans doute l’un des meilleurs joueurs de la rencontre. Les Blues ont ensuite manqué plusieurs occasions de prendre le large, notamment par un Werner toujours bien imprécis à la conclusion. Emerson, à peine entré, a scellé le score final à la 94e.

Du remplissage ou presque

En Bavière, où la neige s’est invitée par moments, la partie s’est apparentée à du remplissage, ou presque. La Lazio était bien consciente que son parcours en C1 allait prendre fin après la déroute subie à domicile.

Les Allemands ont marqué sur un penalty de Lewandowski (33e), obtenu pour une faute sur Goretzka. Le Polonais a tiré sur le poteau en seconde période, avant de céder sa place à Choupo-Moting, qui trouvait le chemin des filets deux minutes après son entrée en jeu (73e). Parolo a sauvé l’honneur des Romains en fin de match.