Football - Europa League: Arsenal bat Valence 3 à 1 lors des demi-finales aller, Francfort arrache le nul face à Chelsea

Arsenal a marqué par trois fois contre Valence, jeudi soir lors des demi-finales aller de l'Europa League. Eintracht Francfort et Fernandes ont fait match nul face à Chelsea.
02 mai 2019, 22:54
/ Màj. le 02 mai 2019 à 22:52
Alexandre Lacazette a marqué le deuxième but pour Arsenal.

Une finale entre clubs de Londres reste possible en Europa League au terme des demi-finales aller. Arsenal a battu Valence 3-1, alors qu'Eintracht Francfort et Chelsea ont fait match nul 1-1.

Les Suisses Granit Xhaka (Arsenal) et Gelson Fernandes (Francfort) peuvent cependant toujours encore rêver de disputer la finale le 29 mai à Bakou l'un contre l'autre. Tous deux ont joué un rôle en vue jeudi soir.

A Londres, Xhaka s'est fait l'auteur d'une passe décisive pour Lacazette sur le 2-1. L'international suisse, après un début de match difficile et une culpabilité partielle sur le but de Diakhaby dès la 11e (duel aérien perdu), s'est repris et il a distillé quelques excellents ballons.

Les Gunners d'Unai Emery n'ont pas douté longtemps après avoir encaissé le but des Espagnols. Lacazette a réussi un doublé (18e/26e) qui les a remis sur les bons rails. Le Français a manqué le hat-trick à deux reprises en seconde période. Mais Aubameyang a signé le 3-1 à la 91e, ce qui permettra à Arsenal de se rendre en Espagne l'esprit un peu plus serein.

Dans la folle ambiance de Francfort, Gelson Fernandes s'est aussi mis en évidence. L'infatigable milieu de terrain a été à l'origine du but de l'Eintracht inscrit par Jovic (23e), en grattant un ballon et en lançant un contre. Fernandes a été averti après la pause, puis a été remplacé à la 73e.

Chelsea, qui a laissé Eden Hazard sur le banc durant une heure, a progressivement pris l'ascendant. Après deux alertes sérieuses, les visiteurs ont égalisé juste avant la pause grâce à Pedro, qui a constitué un danger constant pour la défense allemande.

Les Anglais ont dominé la deuxième mi-temps, les hommes d'Adi Hütter étant privés de ballon et le plus souvent contraints de se défendre. Chelsea s'est procuré plusieurs occasions nettes, notamment un coup franc de David Luiz renvoyé par la barre. L'Eintracht a tenu bon, mais le déplacement à Stamford Bridge s'annonce quand même ardu...

par Nicole Cajeux