Buemi attend un bolide plus performant

02 août 2015, 18:44
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

A dix jours du Grand Prix de Hongrie, qui marquera le milieu de la saison, Sébastien Buemi tire un premier bilan de ses débuts en Formule 1. S'il est heureux d'avoir marqué deux points pour son premier départ - il totalise trois unités -, le Vaudois attend beaucoup des évolutions prévues sur sa Toro Rosso.

De passage en Suisse, Buemi s'est déclaré «dans l'ensemble satisfait de sa saison. Surtout d'être devenu le quatrième plus jeune pilote à avoir marqué des points en Grand Prix. Maintenant, j'espère devenir le plus jeune de tous les temps à monter sur un podium», s'enthousiasme-t-il. «Vendredi, notre troisième pilote (réd: Jaime Alguersuari, Esp) va tester la nouvelle voiture.» Les seuls essais autorisés en cours de saison étant effectués sur une ligne droite, le véritable verdict tombera à Budapest. «Nous disposerons alors des évolutions obtenues par les Red Bull-Renault à Silverstone (réd: où les bolides de l'écurie-sœur avaient fait un bond en performance). Nous devrions alors avoir le potentiel pour nous qualifier entre la huitième et la 12e place et l'objectif sera de marquer des points», affirme l'Aiglon. On évoque un gain de huit dixièmes par ronde avec ces améliorations aérodynamiques.

Le départ annoncé de Sébastien Bourdais, qui devrait être remplacé par Alguersuari (19 ans), n'ébranle pas le pilote de 20 ans. «A chacun ses problèmes. On a une bonne relation, mais je me concentre sur mon travail. Le reste, j'essaye d'en faire abstraction. La F1 est le championnat le plus relevé au monde. Même si on a gagné dans d'autres catégories (réd: Bourdais a été quatre fois sacré en ChampCar), ce n'est pas facile d'arriver et d'être devant.»

D'autres rumeurs envoient le Franco-Suisse Romain Grosjean remplacer Nelson Piquet (Bré) chez Renault et la cousine de Buemi, Natacha Gachnang, comme troisième pilote au sein de la formation Campos, qui devrait effectuer ses débuts en 2010. «Ce serait très positif pour l'automobilisme suisse, mais, pour le moment, les nouvelles équipes c'est du blabla... On n'a encore rien vu de concret. On verra ceux qui seront vraiment là en début de saison prochaine.» /si