Les volleyeuses du NUC ont inauguré Juliette, le nouvelle halle de gym de Corcelles

Corcelles-Cormondrèche a inauguré ce jeudi sa nouvelle halle de gymnastique. «Juliette» a accueilli les volleyeuses du NUC pour marquer le coup.
22 nov. 2018, 19:16
/ Màj. le 22 nov. 2018 à 19:16
Des enfants de Corcelles-Cormondrèche ont partagé un entraînement avec les volleyeuses du NUC ce jeudi après-midi dans la nouvelle halle de gymnastique Juliette.

Un smash pour commencer. Ce jeudi après-midi, un match amical entre les volleyeuses du NUC a lancé l’exploitation de la nouvelle halle de gymnastique de Corcelles-Cormondrèche. 

Prénommée «Juliette», cette salle de sport flambant neuve accueillera leçons de gymnastique des classes du collège des Safrières et les entraînements des clubs sportifs du village. Des jeunes du village ont d’ailleurs partagé l’entraînement des joueuses professionnelles pour marquer le coup.

Un chantier à environ 10 millions

Juliette, c’est un chantier à environ 10 millions de francs, en partie couvert par des subventions cantonales. Outre la salle de gymnastique et son local matériel, le bâtiment comprend cinq vestiaires, un foyer et un espace tribune pour accueillir les visiteurs, notamment lors de tournois ou rencontres organisés par les clubs locaux, unihockey en tête. Il y a aussi un parking souterrain de soixante places. Le tout est estampillé Minergie. 

Sur le toit, une centrale solaire de 800 mètres carrés a été construite grâce à l’apport financier de la coopérative Coopsol. En dehors du bâtiment, terrains de sport et mobilier urbain profitent d’un gros coup de neuf. Une pergola doit encore être montée sur le nouveau terrain de pétanque. 

La construction a duré environ une année. La nouvelle halle de gymnastique remplace celle, aux normes totalement dépassées, située dans la salle des spectacles voisine. L’avenir de cet espace doit encore en partie être précisé, mais devrait rester à disposition d’activités sportives qui ne nécessiteraient pas de trop grands volumes.

 

«Juliette», vue de l’extérieur. (Photo Christian Galley)

par Matthieu Henguely