Le Cirque Chnopf souffle 20 bougies

02 août 2015, 18:45
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Le Cirque Chnopf présente cette année une 20e tournée intitulée «En mémoire». Tavannes a constitué sa première étape en terre romande. La troupe se produit à Porrentruy d'aujourd'hui à dimanche. Puis elle sera à Saint-Ursanne, avant de participer comme chaque année au festival Hors Tribu de Môtiers (du 7 au 9 août). Deux autres rendez-vous sont agendés dans l'Arc jurassien dans la deuxième partie d'août à Souboz et Lajoux.

Mais c'est avec les gens de Tavannes que les artistes ont soufflé mardi et mercredi leurs 20 précieuses bougies.

Ce gâteau d'anniversaire a été truffé au sol et dans les airs d'une foule de prodigieuses prestations.

Disposées en cercle toujours aussi magique vingt ans après, les vénérables roulottes de bois coloré du Cirque Chnopf donnent encore le ton. Celui d'un temps depuis longtemps révolu, où l'on savait encore se réjouir des plaisirs simples de la vie.

C'était l'époque des baladins, des acrobates, des funambules, des jongleurs et autres équilibristes qui, avec générosité et prestige, envoûtaient le monde de leurs talents.

Comme eux, modestes de moyens mais éblouissants d'adresse, les jeunes artistes qui évoluent au Cirque Chnopf offrent assidûment à leur public le meilleur d'eux-mêmes. Sur fond de superbes musiques distillées en live, l'histoire d'une grande famille du cirque déchirée après la mort des parents, se joue par une recherche subtile de la mise en scène.

Qu'elles soient tendres, joyeuses ou brutales, les étapes de vie s'articulent en général sur plusieurs tableaux. De quoi s'en mettre plein les yeux.

Pour pimenter le tout, dialogues et commentaires se déclinent aussi bien en français qu'en schwyzerdütsch.

Nommé justement «En mémoire», ce spectacle du 20e anniversaire est aussi une première pour ce cirque, car écrit spécialement pour l'événement par Michael Finger.

Jouée sous le plus grand chapiteau du monde, celui de la voûte céleste, cette pièce aura malheureusement été interrompue par une grosse pluie. Une autre façon pour le public d'apprécier le rude travail de ces artistes. /rmv