La BCN ferme son agence des Verrières

Ouverts quatre après-midi par semaine, les guichets de la BCN fermeront définitivement le 15 mars. Les personnes âgées devront s'adapter au Bancomat ou se déplacer à Fleurier.
07 août 2015, 11:04
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'agence BCN des Verrières sera remplacée par un Bancomat dès le 15 mars.

 

Dans  un village de 700 habitants, environ, l’habitant s’estime heureux d’y trouver encore un office postal comme une agence bancaire. Or, ce qui est aujourd’hui le cas aux Verrières ne le sera bientôt plus! Le 15 mars prochain, l’agence de la Banque cantonale neuchâteloise ( BCN) y fermera ses portes définitivement. Une nouvelle qui, sans réjouir personne, consterne notamment les personnes âgées, représentant plus du 60% de la population des Verrières. Privées d’une prestation précieuse de proximité, la plupart acceptent mal l’idée d’utiliser le Bancomat, ni celle de se rendre aux guichets de Fleurier. Témoin des longs hivers vallonniers, Jean-Louis Leuba, 82 ans, s’insurge: «ça nous fera presque 20 kilomètres aller et retour pour retirer de l’argent. Et le bus ne nous décharge pas vers la banque. Il faut encore marcher 200 à 300 mètres».  En prévision de divers trajets supplémentaires en bus, le retraité a fait les comptes: «ça nous fera 10 à 15 francs de frais de voyage, rien que pour aller retirer de l’argent».

Vieille succursale

En ce sens, hélas, la fermeture est aussi regrettable qu’inéluctable. Car pour pérenniser la sécurité d’une succursale résolument «vieillotte», la Direction doit impérativement la «remettre au goût du jour dans son ensemble ». Il en résulterait un investissement énorme; impensable d’après Alvaro Piano, directeur responsable des agences de la BCN: «La facture se monterait facilement à 500’000 francs. Ce qui n’est vraiment pas possible!».  Vu le taux de fréquentation à la baisse, une fermeture s’impose. «De mois en mois, on constate que le nombre d’écritures au guichet diminue, pendant que le nombre de prélèvements au bancomat augmentent de manière exponentielle».

Banque arrangeante

A la BCN, la direction est sensible à la déroute des aînés des Verrières. Encourageant le BCN Pay (ordre de paiement), prestation gratuite pour les personnes de plus de 60 ans, elle se dit «à disposition» pour expliquer le fonctionnement du bancomat et du Net banking. «Pour du conseil à la clientèle, s’il le faut, on se déplacera même chez les gens».

D’autre part, les détenteurs de Safe semblent avoir été avisés dans des délais corrects. Avec possibilité d’arrangements, au-delà de la date de fermeture prévue de l’agence. «Si certains clients habitent loin, on peut procéder à des transferts sur rendez-vous».

Quant à l’employée de la BCN aux Verrières, elle poursuivra ses fonctions au sein de l’agence de Fleurier.