Cure de jouvence pour haute tension

02 août 2015, 18:45
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

La ligne à haute tension reliant le poste électrique de Travers à celui des Ponts-de-Martel fait peau neuve sur son tronçon Travers-Pont-Voisinage.

Depuis le mois de mai, la centaine de poteaux en bois, qui traversaient forêts et pâturages, sont remplacés par 28 pylônes, dont 12 en acier et 16 en béton. «Ceux en béton sont 30% moins chers, mais tous les emplacements ne sont pas accessibles avec l'autogrue», explique Camille Boschung, coordinateur du chantier. «Il est impossible de soulever 27 tonnes avec un hélicoptère. Une manœuvre, en revanche, réalisable avec les mâts en acier, qui ne pèsent que deux tonnes.»

Ces travaux de rénovation coûteront au Groupe E, propriétaire de la ligne, 3,5 millions de francs. Un investissement qui ne sera pas répercuté sur la facture des consommateurs, puisqu'il s'agit d'entretien. Si le nombre de mâts a pu être aussi drastiquement réduit, c'est que les nouveaux pylônes s'élèvent à 28 mètres, contre 13 à 16 mètres pour ceux en bois. «En faisant passer la ligne plus haut, nous réduisons aussi le champ électromagnétique», précise Camille Boschung. Les consommateurs ne verront aucune différence au niveau de leur alimentation en électricité, et n'ont, jusqu'ici, subi aucun désagrément. /fno