Val-de-Ruz: Coffrane sera le premier village plongé dans la nuit noire

Dès le samedi 11 mai, à minuit, Coffrane sera plongé dans la nuit noire. C’est le premier village de Val-de-Ruz concerné par le projet d’extinction de l’éclairage public, sauf les passages pour piétons. Un certain nombre d’entre eux pourraient être supprimés.
26 avr. 2019, 12:08
/ Màj. le 26 avr. 2019 à 10:39
Le premier village concerné par l'extinction de l'éclairage public sera Coffrane. Les passages pour piétons resteront éclairés.

Dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 mai, à minuit, les candélabres n’illumineront plus Coffrane, sauf les passages pour piétons qui resteront éclairés. C’est le premier village de Val-de-Ruz concerné par le projet d’extinction de l’éclairage public au cœur de la nuit, annonce ce vendredi matin le Conseil communal.

La mise en œuvre du projet est en bonne voie, se réjouissent les autorités vaudruziennes. La réalisation de l’extinction s’étalera ensuite progressivement sur une période d’environ 18 mois. Le réseau souterrain de l’éclairage public requiert auparavant des relevés dans le terrain par Groupe E, partenaire de la commune pour ce projet, relève l’exécutif.

A lire aussi : Val-de-Ruz pourrait devenir la plus grande commune de Suisse plongée dans la nuit noire

Suppression de passages pour piétons

En ce qui concerne le maintien de l’éclairage sur les passages pour piétons, comme l’Etat de Neuchâtel l’exige, il implique également des modifications techniques. Tant au niveau du réseau que des armoires de distribution.

A lire aussi : Eclairage des passages pour piétons: les communes neuchâteloises oseront-elles braver le canton?

Le responsable du dicastère de l’énergie, François Cuche, signale par ailleurs qu’un certain nombre de passages pour piétons pourraient être supprimés pour faciliter la mise en œuvre de l’extinction, sachant qu’une majorité d’entre eux «sont inutiles ou situés en zone 30 km/h, où leur présence peut même être contre-productive en matière de sécurité». Une communication plus complète sera donnée d’ici juin, annonce l’édile.

Le Conseil communal explique enfin que l’extinction nocturne ne touchera pas la route principale de Fontainemelon dans l’immédiat, car elle sera refaite dans quelques années. Le réseau sera assaini à ce moment-là. Situation identique à Chézard-Saint-Martin où la mise en place de l’extinction s’effectuera dans le cadre des travaux de réfection de la route cantonale, actuellement en chantier.

par Antonella Fracasso