Réservé aux abonnés

Dombresson: Jean-Marie Villat quitte la fondation Borel et ses «gamins»

Pendant plus de 30 ans, Jean-Marie Villat s’est consacré à la fondation Borel, à Dombresson. Le directeur, qui a participé au lancement du placement individualisé de l’enfant, prendra sa retraite à fin juillet 2021. Rencontre.
01 juil. 2021, 05:30 / Màj. le 01 juil. 2021 à 05:30
Au fil de sa carrière, Jean-Marie Villat n'a pas eu peur d'innover pour le bien-être de "ses gamins".

Jean-Marie Villat a toujours recherché le bien-être de l’enfant. Il y a 30 ans, quand il a pris les rênes de la fondation Borel, à Dombresson, c’était un internat classique. Six mois après son arrivée, lui et son équipe ont expérimenté une nouvelle méthode pédagogique. A l’été 1991, le placement individualisé de l’enfant était lancé. «C’était une démarche innovante», se souvient-il.

A lire aussi: Une institution pr&eacut...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois