Une leçon de vie mise en bocal

02 août 2015, 18:45
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

C'est l'histoire d'un professeur de philosophie qui remplit devant sa classe un immense bocal. Il y engouffre des balles de golf. Le récipient est plein, admettent les étudiants qui ne comprennent pas, à ce stade, où le maître veut en venir.

C'est alors que ce dernier y ajoute des billes. Les espaces laissés libres par les balles sont comblés. Les élèves le sont moins... Le philosophe conclut sa démonstration en versant du sable dans le pot complètement plein, comme le prof... mais de bonnes intentions.

La conclusion de l'expérience prend une tournure sérieuse lorsque l'enseignant décode:
- les balles de golf sont les valeurs importantes de la vie comme la famille, les enfants, la santé, tout ce qui passionne. Nos vies seraient pleines quand bien même on perdrait tout le reste.
- les billes sont les autres choses qui comptent, comme le travail, la maison, la voiture, etc.
- le sable représente le solde, les petites choses de l'existence. Si on avait versé le sable en premier, il n'y aurait eu de place pour rien d'autre, ni les billes ni les balles de golf.

Moralité: si l'on dépense toute notre énergie et notre temps pour des bagatelles, nous n'aurons jamais de place pour les choses importantes. A chacun de nous d'établir ses priorités. Est-ce encore important, après cette leçon de vie, de se faire du mouron pour avoir égaré son natel, loupé une émission sur MTV, ou «oublié» de transférer tous azimuts et sous la contrainte le présent e-mail que vous venez de lire?