Un large oui des Neuchâtelois au contournement de La Chaux-de-Fonds

Toutes les communes approuvent le crédit pour le contournement est de La Chaux-de-Fonds (H18). Le oui dépasse les 77%.
28 nov. 2021, 12:56
/ Màj. le 28 nov. 2021 à 15:12
Les défenseurs du projet H18 bénéficient de soutiens et d'un budget de campagne beaucoup plus importants que les référendaires.

Ce dimanche, la population neuchâteloise se rendait aux urnes. Outre les trois objets fédéraux (loi Covid, initiative sur les soins infirmiers, loi sur la justice), la population devait dire si elle approuvait ou non le projet de contournement routier de La Chaux-de-Fonds.

Sur plan cantonal, le oui dépasse les 77% de oui, avec une participation de 47,9%.

A lire aussi: Vers un oui neuchâtelois à la loi Covid et aux soins infirmiers

Le oui atteint les 90% à La Brévine et au Cerneux-Péquignot et les 80% à La Sagne, aux Planchettes, à La Chaux-du-Milieu, aux Ponts-de-Martel et à Brot-Plamboz ainsi qu’à Enges. Une seule commune est au-dessous de 70%, La Côte-aux-Fées (69,8%).

 

Plus de 80% de oui à La Chaux-de-Fonds

A La Chaux-de-Fonds, principale commune concernée, le oui atteint les 82%. Il est encore plus fort au Locle avec 85,5%. En Ville de Neuchâtel, le oui atteint les 71,6%. 

Formellement, le projet consiste à adopter un crédit de 186 millions de francs, dont 73,1 millions à charge du canton. Selon les premiers résultats, il n’y a pas de clivage entre le Haut et le reste du canton, puisque l’ensemble des communes disent oui.

Les autorités cantonales neuchâteloises et communales de La Chaux-de-Fonds, un collectif de six partis politiques (PS, PLR, UDC, POP, Vert’libéraux, Le Centre) et un collectif de citoyens chaux-de-fonniers s’étaient mobilisés en faveur du oui. 

Réduire le trafic au centre-ville

Ils avaient expliqué que ce projet doit permettre de réduire fortement le trafic du centre-ville historique de la Métropole horlogère et de renforcer son attractivité résidentielle et économique.

La H18 reliant Bâle à La Chaux-de-Fonds traverse le centre de la ville qui supporte actuellement un trafic journalier de 22 000 véhicules. A long terme, le tunnel de contournement connaîtra une circulation quotidienne de 18 000 véhicules et sortira le trafic de transit du centre-ville.

La Chaux-de-Fonds est une exception en Suisse, et même en Europe. Des villes de plus petite taille, comme Bulle (FR), Delémont ou Martigny (VS), ont leur infrastructure de contournement.

Encore des oppositions

Les référendaires, composés de Solidarités, des Jeunes Verts, de Greenpeace et de la Grève du climat, n’ont pas été entendus. Ils avaient expliqué que la nouvelle route ne ferait que déplacer le problème tout en augmentant le trafic. Le coût écologique et climatique de ce nouveau tronçon était aussi dénoncé.

Les opposants à la H18 se disaient conscients du problème aigu de trafic à La Chaux-de-Fonds mais voulaient y répondre par l’augmentation des transports publics et des moyens mis à disposition de la mobilité douce.

Même si le oui l’emporte dimanche, la H18 n’est pas sortie du tunnel. Plusieurs oppositions, émanant de riverains, ont été déposées.

par Nicolas Willemin