RHNE: les urgences seront bientôt renforcées à La Chaux-de-Fonds

Dès le 3 mai, les plages opératoires seront élargies au sein de l’hôpital de La Chaux-de-Fonds. La prise en charge des urgences se trouve ainsi renforcée.
20 avr. 2021, 12:57
/ Màj. le 20 avr. 2021 à 13:53
L'hôpital de La Chaux-de-Fonds pourra traiter davantage d'urgences dès le 3 mai.

Le Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNE) renforce la prise en charge des urgences générales et opératoires dans les Montagnes neuchâteloises dès le 3 mai. L’élargissement des plages opératoires et l’instauration de piquets la nuit et le week-end sur le site de La Chaux-de-Fonds permettront d’accompagner la hausse de 73% de l’activité chirurgicale enregistrée depuis 2018.

«Les plages opératoires seront étendues en fin de journée, avec entrée du dernier patient à 18h (aujourd’hui 15h). Cette extension de la capacité d’ouverture du bloc permettra d’intégrer la majorité des urgences opératoires éligibles dans le programme du jour, et d’éviter ainsi des transferts vers le site de Pourtalès», a indiqué mardi RHNE.

Filet de sécurité

Un filet de sécurité 24h/24h, sept jours sur sept, sera mis en place à l’intention des patients déjà hospitalisés sur le site de La Chaux-de-Fonds. Il sera mis en place par palier, en fonction «des recrutements dans un marché tendu», a expliqué RHNE.

Ce dispositif permettra de réaliser les reprises de patients hospitalisés par leur chirurgien en évitant des transferts en urgence sur le site de Pourtalès les nuits et les week-ends. «Il nécessitera d’augmenter l’effectif médico-soignant de 3,5 équivalents plein-temps (EPT) tout en collaborant avec des médecins anesthésistes issus du privé», a précisé l’établissement.

La prise en charge et le tri des urgences, aussi bien générales qu’opératoires, seront améliorés par la présence d’un médecin cadre urgentiste la nuit et le week-end sur le site de La Chaux-de-Fonds. Le processus de recrutement, qui a déjà été lancé, doit permettre l’engagement d’un total de 8,2 EPT (dont 6 postes de médecins urgentistes seniors). Dès novembre, le renfort de 2,5 EPT d’urgentistes seniors et de 2 EPT de chefs de clinique permettra d’assurer la présence d’un cadre en journée les week-ends.

Surcoût annuel de 3,17 millions

Le coût relatif à la prise en charge des urgences s’élèvera, pour la partie opératoire, à 563 000 francs pour 2021 et 845 000 francs pour une année pleine. Le coût du renforcement de l’encadrement des urgences sera de 2,3 millions de francs par an à la fin du processus, et de 192 000 francs pour 2021.

«Une fois l’entier du dispositif déployé, le surcoût annuel pour le RHNE s’élèvera à 3,17 millions de francs (horizon 2023-2024), dont une partie pourrait être couverte par des recettes supplémentaires», peut-on lire dans le communiqué. Pour respecter l’objectif d’équilibre budgétaire, le solde sera financé par l’Etat de Neuchâtel dans le cadre d’une prestation d’intérêt général (PIG).

La question de la localisation de l’unité de médecine palliative de La Chrysalide, actuellement basée dans une maison de maître de La Chaux-de-Fonds, sera reprise dans le cadre de la stratégie institutionnelle du RHNE. «Elle sera établie durant le deuxième semestre 2021», a précisé l’établissement.