Réservé aux abonnés

Nicolas Feuz, l’inquiétant «serial writer»

Le «procureur qui écrit à ses heures» sort un nouveau polar, «L’ombre du Renard». S’il connaît un succès certain, l’individu paraît manifestement perturbé.
22 août 2019, 05:30 / Màj. le 22 août 2019 à 05:30
Un Nicolas Feuz bien affûté pose en terrasse de L'Escarbot, dans le vieux bourg du Landeron, pour la sortie de son nouveau thriller, "L'ombre du Renard".

Nous avions prévu de passer un entretien bien sage avec l’auteur de romans policiers le plus renommé du canton de Neuchâtel, confortablement installés en terrasse de L’Escarbot, au Landeron. Précisément sur cette place du vieux bourg où démarre le premier chapitre de son nouveau livre, «L’ombre du Renard». Nous aurions parlé littérature sous un soleil radieux, la célébrité locale aurait fait son plus beau sourire à notre photographe et tout le monde aurait é...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois