Réservé aux abonnés

L’économie tient la forme, le public galère: le mal neuchâtelois est-il une fatalité?

Emploi, démographie, finances publiques: le canton de Neuchâtel souffre alors que son économie pète le feu. Un lecteur relève cette contradiction à la lumière de faits d’actualités récents. Pour lui répondre, nous avons interrogé un expert, le professeur Olivier Crevoisier.
18 mai 2019, 10:00 / Màj. le 18 mai 2019 à 10:00
Le retour de la croissance ne suffit plus à panser les plaies des crises économiques. Paradoxe? Pas tant que ça.

«Je ne comprends pas comment le canton de Neuchâtel peut être dans la situation financière qu’on lui connaît, alors que le produit intérieur brut (PIB) par habitant y est supérieur à la moyenne suisse.»

Un lecteur nous envoie cette remarque à la suite de publications récentes mettant en évidence deux phénomènes connus, qui semblent contradictoires. Dans le canton, le PIB (qui mesure communément la performance économique) est, par habitant, le deuxième plus &eacut...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois