Une expo sur les murs de pierres sèches

02 août 2015, 19:52
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Ces murs de pierres sèches sont des merveilles, indissociables des sapins et des grandes gentianes des pâturages. A la fin de l'après-midi, après une bonne marche qui grimpe bien, c'est extra de s'asseoir sur ces pierres qui ont gardé dans leur âme la tiédeur du jour. Des murs, mémoire du patrimoine, qui servaient à délimiter les parcelles, à garder les troupeaux, depuis des temps immémoriaux. Même les Celtes s'y étaient mis, c'est pour dire. Mais aujourd'hui, on en voit qui s'effondrent, victimes du temps qui passe, et aussi des pique-niqueurs désinvoltes qui les démolissent pour se faire des foyers à torrée. Or, un mur de pierres sèches dépourvu de sa «couronne», c'est un peu comme une cathédrale privée de sa clé de voûte. Car derrière ces murs se cache une technique extrêmement complexe. Et plus encore, un habitat vivace pour la faune et la flore. En particulier pour les hermines!

Or, heureuse coïncidence, le Musée d'histoire naturelle de La Chaux-de-Fonds (MHNC) présente jusqu'à fin août une expo sur les hermines et belettes et, en parallèle, une expo de photos de murs en pierres sèches, jusqu'au 19 juin.

Cette expo consiste en une trentaine d'images en noir-blanc, et en argentique, œuvre de Christiane Yvelin, juriste établie à Genève mais Ajoulote d'origine (qui connaît bien les musées des Montagnes par ailleurs). Elle est tombée amoureuse de ces murs de pierres sèches depuis des années et leur a rendu hommage, ceux d'ici, et ceux d'ailleurs, avec une subtilité pleinement rendue par toutes les nuances du noir-blanc.

Ces murs sélectionnés pour l'expo - le plus proche, c'est un mur des Bois - ont tous des caractéristiques particulières, un look personnel, qu'ils soient restaurés ou en voie de tomber en ruine. L'auteur et Arnaud Maeder, directeur des institutions zoologiques, le répétaient hier matin: ces murs sont protégés. Mais quant à les restaurer, c'est une question plus épineuse. Cela demande beaucoup de temps et de savoir-faire...

La passionnante histoire des murs de pierres sèches est détaillée dans un cahier des éditions La Girafe, intitulé «Murs secs pleins de vie», qu'on peut trouver au musée. Une mine d'or! /cld

 

Expo «Murs de pierres sèches» jusqu'au dimanche 19 juin au MHNC, ma-ve 14h-17h, sa-di 10h-17h Vernissage samedi 9 avril à 17h30