Réservé aux abonnés

Les Loclois s’opposent à l’accord Tisa

Une résolution «Le Locle hors Tisa» déposée par le groupe POP au Conseil général, et appuyée par le PS et les Verts, est soutenue par l’exécutif, inquiet pour les droits démocratiques.
05 nov. 2016, 00:42 / Màj. le 07 nov. 2016 à 10:28
Plusieurs centaines de personnes ont manifeste a l'occasion de la journee europeenne d'action contre les traites de libre-echange negocies en secret, ce samedi 11 octobre 2014 dans les rues de Geneve. Les manifestants voulaient denoncer les traites ultraliberaux TiSA (Trade in Services Agreement), l'accord sur le commerce des services TAFTA (Trans-Atlantic Free Trade Agreement), le Grand Marche Transatlantique et le CETA (Comprehensive Economical and Trade Agreement) et dire une parole contre le gaz de schiste. (KEYSTONE/Martial Trezzini) SCHWEIZ TISA DEMONSTRATION

Le Locle sera-t-il un village d’irréductibles? Une résolution «Le Locle hors Tisa» a été déposée mercredi soir par le groupe POP au Conseil général, appuyée par le PS et les Verts, et soutenue par le Conseil communal.

Pour beaucoup de citoyens, l’Accord général sur les services (ACS), en anglais Tisa pour «Trade in services agreement», c’est du chinois (lire notre article du 27 juin 2014). Mais d’autres sentent déjà le vent du boulet, à l’in...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois