La police cherche des armes chez le pizzaiolo

La police a perquisitionné ce matin le Cercle Italien et le domicile de son tenancier, Benoist Vaucher, à la recherche d'armes. En juillet, le patron avait fait allusion à la tuerie de Zoug lors d'une visite du Service cantonal des affaires vétérinaires.
07 août 2015, 14:04
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
La police a perquisitionné au restaurant et au domicile de Benoist Vaucher hier. 
Photo David Marchon

Depuis des années en guerre avec le Service cantonal des affaires vétérinaires (Scav) dont il dénonce les abus, le tenancier du Cercle Italien à La Chaux-de-Fonds a dû ouvrir ses portes à la police ce matin pour une série de perquisitions. Les gendarmes étaient à la recherche d'armes après que le tenancier ait fait allusion à la tuerie de Zoug de 2001 lors de la dernière visite d'un contrôleur du Scav, il y a un mois. La tuerie avait fait 14 morts et 15 blessés, suite au "pétage de plomb" d'un citoyen. Après avoir fouillé le restaurant et ses annexes, ainsi que le domicile du tenancier, la police est repartie bredouille. «Je n’ai pas dit que j’allais le faire, ni que j’approuvais ce qu’il avait fait. J’ai dit que je comprenais qu’on puisse en arriver à de telles extrémités quand on est poussé à bout», a nuancé Benoist Vaucher aujourd'hui. Des précisions dans l'édition de L'Impartial du 13 août.