La Chaux-de-Fonds: une conduite d’eau saute pile sous sa voiture

Un Chaux-de-Fonnier qui circulait à la rue de la Place-d’Armes ce mardi matin a eu droit à un réveil plutôt brutal. Une conduite d’eau a éclaté au passage de son véhicule, inondant deux rues.
03 sept. 2020, 10:34
/ Màj. le 04 sept. 2020 à 15:36
Une vieille conduite d'eau a sauté mardi à la rue de la Place-d'Armes, inondant la route.

«Ça surprend, tout de même. L’arrière de ma voiture s’est soulevé au moins de 10 centimètres». C’est une drôle d’aventure qu’a vécue Denis Waefler mardi matin à La Chaux-de-Fonds alors qu’il rentrait après avoir déposé son fils à l’école.

Vers 8h30, il circulait sur la rue de la Place-d’Armes lorsque soudain… sa voiture se soulève. Le temps qu’il reprenne ses esprits et quitte son véhicule, «des litres d’eau» avaient déjà inondé ladite rue avant de se déverser sur la rue du Crêt, en face. «La route était déjà fissurée à cet endroit-là. En passant par-dessus, la pression a dû faire éclater la conduite d’eau», raconte le conducteur chaux-de-fonnier.

«Coup de bélier»

Viteos confirme qu’une opération a eu lieu dans la zone mardi matin dès 9h. Manque de chance, au moment de couper l’alimentation en eau, une autre conduite se fissure 100 mètres plus loin, à la rue de Docteur-Kern. Un «coup de bélier», dans le jargon. L’eau a donc dû être coupée dans plusieurs bâtiments de rues adjacentes – rue du Jura, passage de la Plume, rue du Docteur-Kern. Une remorque avec citerne a été mise à disposition pour alimenter les habitants en eau. Après avoir changé des éléments de fonte, tout est revenu à la normale dans l’après-midi même, à 16h.

L’origine de l’incident? «Probablement l’âge de ces vieilles conduites en fonte, qui ont déjà 80 ans», explique la porte-parole du fournisseur d’eau. Il s’agirait donc d’une coïncidence si la voiture est passée par là au mauvais moment. Même s’il n’est pas exclu qu’il s’agisse de «la vibration de trop», précise-t-on chez Viteos.

A lire aussi: Fontaines: une conduite d’eau a lâché, la facture est salée pour le propriétaire

par Doreen Enssle