La Chaux-de-Fonds: l’école Ton sur Ton vibre aux sons du beatbox

Onze jeunes, de 8 à 30 ans, ont foulé la scène de l’école Ton sur Ton, samedi soir, à l’occasion de la 2e Beatbox night, à La Chaux-de-Fonds.
02 juin 2019, 17:53
/ Màj. le 02 juin 2019 à 03:52
La plupart des démonstrations de beatbox ont été réalisées avec une loopstation.

Après le succès de la première édition en 2017, la Beatbox night a fait son come-back samedi soir, à La Chaux-de-Fonds. Onze jeunes de 8 à 30 ans, élèves d’Arthur Henry et beatboxers de la région, ont dévoilé leurs talents sur la scène de l’école Ton sur Ton.

Le spectacle a proposé une nouveauté cette année: la plupart des démonstrations buccales ont été réalisées avec une loopstation, outil permettant d’enregistrer et superposer des couches de sons en direct.

«Avoir une bonne oreille est une qualité importante, mais tout le monde peut réussir à faire du beatbox en travaillant», relève Arthur Henry. Beatboxer connu au-delà des frontières cantonales, il enseigne cette discipline à l’école Ton sur Ton depuis trois ans.
 

Le spectacle de beatbox s’est achevé en apothéose avec une jam riche en sons buccaux. Photo: Antonella Fracasso

par Antonella Fracasso