Endettement et Place du 1er Août inquiètent

Le Conseil général a accepté d'une seule voix les comptes et la gestion 2017 ainsi que le rapport de la commission financière. Par ailleurs, le réaménagement de la Place du 1er Août avec ses abribus amovibles a créé des remous.
22 juin 2018, 22:14
/ Màj. le 19 juil. 2018 à 11:31
Fin 2017, la Ville du Locle se retrouvait avec environ 100,7 millions de dettes, 12 de plus que fin 2016.

Ce soir, le Conseil général a accepté à l'unanimité les comptes et la gestion de 2017 ainsi que le rapport de la commission financière. Sans surprise, l'exercice 2017 de la Ville du Locle se termine par un déficit final de près de 1,5 million après un prélèvement de quelque 3,9 millions à la réserve de politique conjoncturelle. Avant ce prélèvement, le déficit était d'environ 5,4 millions. 

Donc la tendance déficitaire entamée en 2016, avec un déficit brut de 4,7 millions, se poursuit. Et elle marque une rupture après onze ans de bénéfices. 

Prélèvement sur les réserves de près de 4 millions

Le prélèvement de 3,9 millions  de francs correspond à la baisse des recettes fiscales enregistrées entre les comptes 2017 et ceux 2018 en raison de la dégradation de la situation économique. 

"L'impôt sur les entreprises est globalement inférieur de 2,1 millions de francs", commente Claude Dubois, le conseiller communal en charge des finances. "Celui sur le revenu des frontaliers, sensible à la conjoncture, est en diminution de 1,8 million. Et avec 0,1 millions en moins, celui des personnes physiques baisse aussi mais dans une moindre mesure."

De plus, avec les implications de la mise en place annoncée d'un nouveau régime financier cantonal, des réformes à venir sont encore susceptibles de peser sur les comptes. La révision de la fiscalité des entreprises et des personnes physiques, ainsi que la refonte de la péréquation intercommunale "auront  à n'en pas douter des effets financiers importants sur la commune du Locle. Sans oublier que le canton, avec la poursuite des mesures de redressement de l'Etat, a, dès cette année, déjà récupéré 1 point d'impôt dans son escarcelle, à savoir près de 500'000 francs pour la Ville du Locle". 

Endettement important

Ce qui inquiète particulièrement Claude Dubois, c'est la dette communale à moyen et long terme qui se monte au 31 décembre 2017 à près de 100,7 millions. C'est-à-dire 12,3 millions de plus que fin 2016. "Nous avions l'habitude d'être les premiers de la classe au niveau des comptes, nous voilà cancres..."

Enfin, la fortune passe de 41,8 millions de francs au 31 décembre 2016 à 40,3 millions à fin décembre 2017, soit une diminution de 1,5 million correspondant au déficit de l'exercice.

La commission financière s'est déjà réunie régulièrement et le fera encore pour lister les économies possibles dans les dépenses de la Ville. Elle va les étudier avec l'exécutif et ensuite les soumettre au législatif courant octobre.

 

 

par Sylvia Freda