Magie des toiles sous les étoiles

02 août 2015, 18:44
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Dorénavant installé sur l'esplanade bien mieux centrée du quai Ostervald, le cinéma à ciel ouvert de Neuchâtel entre dans sa deuxième semaine avec une série de reprises tout terrain qui, espérons-le, bénéficieront d'une météo radieuse.

Ce soir, le spectateur consentant pourra ainsi s'abandonner aux morsures juvéniles du vampire végétarien de «Twilight» de Catherine Hardwicke. Jusqu'à dimanche, au fil des soirées, l'on aura le loisir de voir ou revoir «Coco avant Chanel» d'Anne Fontaine, tentative plus ou moins aboutie de restituer les difficiles années de jeunesse de la mythique couturière, avant qu'elle ne devienne l'icône de la mode que l'on sait.

L'inusable et très lucratif «Bienvenue chez les Chtis» de Dany Boon sera aussi du rendez-vous sous les étoiles. L'occasion de constater si cet éloge sincère des particularismes et des accents inspire toujours autant de sympathie.

Comme tous les chemins mènent à Rome, l'on quittera ensuite le Pas-de-Calais pour revoler au secours du Saint-Siège avec le délirant «Anges et démons» de Ron Howard. Qui sait, dans la touffeur estivale, les invraisemblances vaticanes du sieur Brown passeront peut-être mieux la rampe? L'Open air de Neuchâtel se terminera en toute beauté avec la projection dominicale de «Gran Torino» de Clint Eastwood qui bénéficiera d'une brève introduction «made by» par Passion cinéma. Chef-d'œuvre crépusculaire, le 29e long métrage du réalisateur de «Million Dollars Baby» n'aura sans doute rien perdu de son formidable impact émotionnel. Droit dans ses bottes, le père Clint s'y administre une sacrée dose d'autodérision pour amener son protagoniste irrécupérable à une rédemption insoupçonnée. On ne s'en lasse pas! /vad

Neuchâtel, quai Ostervald, jusqu'au 9 août