Réservé aux abonnés

Une association neuchâteloise milite pour la non-violence

Antoinette Mura et Dominique Tschumper sont deux fans du groupe corse I Muvrini. L’engagement du chanteur Jean-François Bernardini pour la non-violence leur a donné envie d’agir dans leur canton.
08 déc. 2018, 05:30 / Màj. le 08 déc. 2018 à 05:30
Dominique Tschumper et Antoinette Mura ont créé une association visant à sensibiliser les gens à la non-violence.

Assistantes de direction à la faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Neuchâtel, Antoinette Mura et Dominique Tschumper ont créé l’association «amis pour la non-violence» en début d’année.

Elles proposent des conférences et formations sur la question. Une activité qui prend de l’ampleur. Interview.

C’est quoi, la non-violence?

Antoinette Mura: C’est un combat pacifique à côté de la violence. Si on prend l’exemple des gilets ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois