Un collectif neuchâtelois pour aider les réfugiés LGBTI+

Une nouvelle structure sera présentée ce jeudi soir, à Neuchâtel, pour venir en aide aux réfugiés dont les genres et les sexualités sortent de la norme.
06 févr. 2019, 10:10
/ Màj. le 05 févr. 2019 à 19:02
Du soutien pour les transgenres.

Un nouveau collectif a vu le jour à Neuchâtel: Asile LGBTI+. Sa mission, comme son nom l’indique, est de venir en aide aux réfugiés de la communauté LGBTI+ (lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, intersexes ainsi que d’autres identités de sexe et/ou de genre) résidant dans le canton. 

Mélanie Baierlé, membre du collectif, explique la raison d’être d’Asile LGBTI+: «Avec la restructuration de l’asile, il y aura davantage de requérants installés à Boudry. Un nombre non négligeable aura besoin de notre appui.» 

Discriminations 

Le collectif veut accompagner, écouter et soutenir les membres de cette communauté «confrontée à différentes discriminations. Nous souhaitons qu’ils connaissent leurs droits. Notre but est également de donner une visibilité à ce sujet.»

Le collectif est une antenne d’une association genevoise déjà existante. Toutes deux seront à découvrir le jeudi 7 février, dans les locaux de L’Amar, rue des Usines 10 à Serrières. 

En savoir plus : Page Facebook du collectif

par Vicky Huguelet