Sortez vos mousquetons!

Les plateformes les plus hautes culminent à 25 mètres.
02 août 2015, 19:53
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

«Le malheur des uns fait le bonheur des autres.» Le célèbre adage s'est encore vérifié cet hiver: la douceur du climat qui a fait tant de mal aux stations de ski a permis au Parc aventure Chaumont, situé en haut du funiculaire, de terminer ses travaux dans les temps. Il ouvrira donc samedi, comme prévu initialement.

Dès ce week-end, les jeunes et leurs parents pourront s'essayer sur l'un des neuf parcours d'altitude qui forment un réseau entre les arbres de la forêt. «Une activité qui permet de passer un moment familial en plein air», présente Nicolas Abundo, initiateur du projet et propriétaire du parc.

«Deux parcours sont réservés aux enfants âgés de 4 à 8 ans», explique Chloé Hofer, gérante de la société d'exploitation de l'aire de loisir. Sur ces cheminements, dont la hauteur n'excède pas trois mètres, les jeunes seront équipés d'une ligne de vie.

Les plus grands seront, eux, équipés d'un système de mousquetons que l'on déplace selon le même principe que pour la via ferrata. La difficulté des parcours est variable. «C'est un peu comme au ski», décrit Chloé Hofer. «Le départ en étoile propose de choisir entre bleu, rouge et noir», poursuit celle qui a œuvré dans les parcs de Sion, Aigle et au Signal de Bougy.

Dans le cas où le classement par couleurs ne serait pas clair pour tout le monde, le parcours noir s'appelle également «parcours commando». Culminant à 25 mètres de haut, «cela peut prendre jusqu'à une heure pour en venir à bout», renseigne la gérante.

Pour secourir les éventuelles victimes d'une crise de panique en altitude, le personnel du Parc aventure Chaumont se tiendra au sol prêt à dresser des échelles sur les plateformes des acrobates en détresse.

En revanche, pour ceux qui n'arriveront pas à aller au bout de l'une des deux grandes tyroliennes de près de 150 mètres, il faudra rejoindre la plateforme à la force des bras. Ou profiter du merveilleux panorama qu'offre le site de Chaumont. gve