Neuchâtel: rencontre avec le monde coloré de la capoeira

Une dizaine d’événements à découvrir à Neuchâtel qui lient Capoeira Angola et esclavage.
03 sept. 2019, 12:00
/ Màj. le 03 sept. 2019 à 12:00
Le maître de Capoiera Angola, Joao Grande.

Des spectacles, des ateliers de danse, des visites guidées, des conférences: en tout, une dizaine de rendez-vous (tous en français et portugais) composeront la semaine culturelle Capoeira Angola à Neuchâtel: rencontre avec un monde coloré.

Une première initiée par Zsazsa Demeter, adepte de capoeira depuis une décennie. Elle a eu envie de monter un événement qui relie cet art martial afro-brésilien et l’histoire de Neuchâtel, en lien avec le commerce triangulaire.

Esclavage d’hier et d’aujourd’hui

Portée par l’association LiberArt, cette semaine culturelle traitera de la question de l’esclavage hier et aujourd’hui en passant par la Capoeira Angola, considérée comme un «combat acrobatique des esclaves afro-brésiliens». Sa figure la plus célèbre, mestre Joao Grande, fera le déplacement de New York.

Parmi les temps forts, des visites thématiques de la vieille ville de Neuchâtel (je 5 et lu 9 sept, 17h-19h), un workshop de Capoeira Angola avec trois maîtres (ve 6 à di 8 sept) au collège de la Promenade (inscription obligatoire), une présentation de Capoeira Angola et Samba de Roda au Jardin botanique (sa 7 sept, 16h-18h), la projection d’un documentaire et une table ronde avec buffet offert par des femmes de l’association Recif (je 12 sept, 18h). Programme complet sur www.liberart.org

Infos pratiques  

Semaine culturelle, Neuchâtel, dans cinq lieux du centre-ville, du 5 au 13 septembre.

par Brigitte Rebetez