Réservé aux abonnés

Pour TransN, «L’avenir, c’est le tram jusqu’à la Maladière»

Les nouvelles rames du Littorail ont été présentées ce mercredi 13 novembre. Pour les responsables, ces trams «dernière génération» restent néanmoins «du matériel de transition», TransN et le canton souhaitant prolonger la ligne vers l’est de la ville.
13 nov. 2019, 19:41 / Màj. le 13 nov. 2019 à 19:45
Une nouvelle rame du Littorail, désormais prête à prendre en charge des voyageurs, devant le hangar de l'Evole, à Neuchâtel.

Au moment de présenter officiellement les nouveaux trams du Littorail, Robert Cramer, président du conseil d’administration de TransN, n’y va pas par quatre chemins. «L’avenir, c’est le tram jusqu’à la Maladière.» Lui et Laurent Favre, conseiller d’Etat en charge des transports, ont martelé leur volonté de prolonger l’actuelle ligne Boudry-Place Pury vers la Maladière. Les navettes acquises en Appenzell, qui commencent ces jours à prendre en charge des voyageurs neuchâtelois, son...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois