Réservé aux abonnés

«On nous a déjà dirigés, il faut sensibiliser les enfants plus tôt»

Des lycéens confrontés à l’(in)égalité entre hommes et femmes.
29 mars 2017, 00:55 / Màj. le 29 mars 2017 à 00:01
Atelier sur l'égalité hommes/femmes au lycee Denis-de-Rougemont. 

Neuchatel, le 28.03.2017

Photo : Lucas Vuitel

Tout commence avec le premier pyjama. Celui de la petite fille sera dans les tons roses et celui du garçon dans les bleus (ou tout le moins pas rose). Puis vient l’âge des premières insultes graveleuses adressées aux filles. Et le moment où celle qui change de petit copain se fait traiter de «pute», tandis que son alter ego qui collectionne les conquêtes a une réputation de «tombeur».

Hier, 230 élèves de 2e année du lycée Denis-de-Rougemont, à Neuchâtel, ont assisté à une journée consacrée à la parité entre les sexes. Au programme de la matinée, une conférence de membres de l’association Succès...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois